vendredi 11 septembre 2009

Que vous ne verrez pas


Aujourd'hui, le monde dit libre commémore son 11-9 étasunien. Mais il est un autre 11 septembre dont ce même monde ne se souvient plus. Contre l'amnésie et les ségrégations commémorielles, une pensée pour le Chili dont on a assassiné la démocratie naissante le 11 septembre 1973. Aux victimes des escadrons de la mort de toutes les dictatures.


Mémorial en hommage aux victimes assassinées par la dictature militaire chilienne, entre 1973 et 1990 : une partie des noms des militants politiques exécutés.

des hommes

que vous ne verrez pas

n’entendrez pas

ne lirez pas


des hommes qui rentrent chez eux un soir

comme tous les soirs

qui ne soupçonnent rien

qui ne se retournent pas

sauf une dernière fois

pour pivoter sur eux-mêmes

tituber un dernier pas

et tomber

surplombés par des masses noires

et silencieuses

que vous ne verrez pas

n’entendrez pas

ne lirez pas

des femmes

qui ont préparé le dîner un soir

comme tous les soirs

qui ne soupçonnent rien

parfument leurs chambres

et attendent encore

que vous ne verrez n’entendrez ni lirez

hommes et femmes

pris en filature un soir

qui ne soupçonnent rien

qui pensent à un foyer une nuit ou à rien

le temps de gagner

l’insoupçonnable traquenard

que vous ne saurez pas

des pays

exécutoirs

pour exécuteurs

exécutions

et silences


A. Amri

Malakoff - Juillet 1980

(Publié dans un ouvrage collectif, édité par Ghislain Ripault Table Rase - Paris 1980, dans le cadre de la campagne internationale pour la libération de Abdellatif Laâbi)



A Kamel Matmati, Fethi Louhichi, Abbas Mellouhi, Walid Hosni,

respectivement disparus et introuvables depuis 1991, 1996, 2002, 2009.
A Mohamed Allani et Khaled Zghal qui ont connu le même sort, à des dates que je n'ai pu établir.
A tous ces Tunisiens kidnappés par la police et jamais revenus aux leurs. Ces Tunisiens dont la plupart seraient morts de longue date, mais personne n'en a la certitude, les cadavres, les traces des arrestations, la police même qui a procédé à ces arrestations sont absents pour confirmer ou infirmer quoi que ce soit.

Aux parents de ces disparus dont certains ne sont plus de ce monde.