mercredi 3 juillet 2013

Les Frères Musulmans: "si nous prenons le pouvoir, jamais nous ne le cèderons!"

Un document des archives égyptiennes exhumé par l'ami Fethi Khsiba nous permet de comprendre, si besoin est, le leitmotive "légitimité" marquant le dernier discours de Morsi.

Le Guide suprême des Frères musulmans aux années 50 déclarait ce qui suit: " si nous prenons le pouvoir, jamais nous ne le cèderons!"

La déclaration de guerre implicitement faite hier par Morsi (guerre civile, est-il besoin de l'expliciter) est conforme aux principes fondateurs de la confrérie. Le leitmotive "légitimité", 59 occurrences de ce mot dans ledit discours, s'entend comme une réactualisation de la vieille déclaration précitée, celle-ci étant ni plus ni moins qu'un dogme confrérique. Les Frères musulmans ne relâcheront jamais d'eux-mêmes -ni sous la pression populaire quelle qu'en soit l'ampleur- les rênes du pouvoir. Leur devise: "c'est nous, ou le chaos!"
Une dictature islamiste au nom d'une "légitimité" que la rébellion rend caduque: voilà ce à quoi les Frères musulmans veulent arriver.

Mais se souviennent-ils de l'Algérie et ses décennies sanglantes? Se souviennent-ils du Liban et sa guerre civile? Ont-ils évalué le bilan de ce qui se passe depuis deux années en Syrie? Réalisent-ils sur quelle pente savonneuse ils engagent l’Égypte?

Il est à craindre que Morsi et ses partisans, guidés par l'intransigeance de leur confrérie, soient décidés à aller jusqu'au bout quel qu'en soit le prix. Nous ne le souhaitons pas pour l'Egypte et le monde arabo-musulman.

A. Amri
03 juillet 2013