dimanche 19 mai 2013

Salafs ou Menefs?


Aujourd'hui parallèlement à l'arrestation de plusieurs salafistes à Kairouan, le ministère de l'intérieur fait état de l'arrestation d'Amina Tyler alias Amina Menef, alors que celle-ci s'apprêtait, nous dit-on, à faire une parade torse nu en ville, en défi aux salafistes Ansar Acharia (Partisans de la Charia) qui devaient tenir leur 3e congrès à Kairouan.

Je ne suis pas un inconditionnel des "menefs" ni n'apprécie cet exhibitionnisme importé d'outremer dans notre pays, qui peut très bien se défendre là où il est né, avec le mariage gay entre autres "luxes" de décadence morale, mais pas dans un pays arabo-musulman en révolution, d'autant que cette forme de "résistance politique" ne profite qu'aux ennemis de la démocratie.

Mais lorsqu'on se pose la question:" depuis quand les menefs font-elles parler d'elles en Tunisie?" La réponse que chacun sait se passe de commentaires.

Tant que les Salafs étaient terrés, invisibles, absents, il n'y avait pas une seule tunisienne qui osait cet excentrisme pas du tout nôtre, et peu de Tunisiens en général y souscrivaient lorsqu'ils en voyaient des manifestations en Occident rapportées par les médias locaux ou étrangers. Le nudisme intégral ou partiel dans des lieux publics est une flagrante atteinte aux valeurs morales partagées par l'ensemble des Tunisiens. S'il y a quand même des exhibitionnistes convaincus qui veulent se montrer dans le plus simple des appareils, ils n'ont qu'à s'affilier au club Med où sa plage, semble-t-il, n'accueille que les adeptes du nudisme intégral.

Je ne suis pas un inconditionnel des "menefs" ni n'apprécie leur exhibitionnisme qui, à part son côté provocateur de mauvais goût, ne peut rien donner de positif à une Tunisie qui se bat contre le puritanisme islamiste.
Pourquoi, me dirait-on?
Parce que les salafistes, les islamistes, les obscurantistes prétextent incessamment de la graine pour crier à la gangrène. Amina Tyler qui ne représente qu'elle-même ou, à la rigueur, une petite poignée dans la société tunisienne, quand les islamistes la montrent du doigt ils ne s'embarrassent pas de la mettre dans le cadre qui serve le mieux leur projet fasciste: elle est laïque et elle a le soutien des progressistes. Ce qui est un vulgaire mensonge visant à discréditer tous ceux qui s'opposent à leur projet.

De la petite graine ils font une coupole: adage tunisien من الحبة ايدوروا قبة qui illustre la manifestation organisée à Kairouan aujourd'hui quand on appris ce que Amina Tyler comptait faire. Et dire qu'hier seulement, les Kairouanais se montraient enthousiastes pour chasser de leur ville les salafistes squattant dans les mosquées.

Le meilleur allié du puritanisme et du fascisme est la permissivité tous azimuts, l'excentrisme provocateur qu'adoptent ces soi-disant "militants" irresponsables, se comptant sur les doigts mais pouvant nuire considérablement au véritable combat pour la démocratie.

A. Amri
19.05.2013