vendredi 15 octobre 2010

Mon Dieu, aidez-moi contre eux - Poème de Esghaïer Ouled Ahmed (Traduction)


mon Dieu, 
aidez-moi contre eux
ils ont égorgé ma chamelle
et appellent à répandre mon sang
dans des maisons 
sur les tapis de prière desquelles
Vous avez interdit
l'effusion de sang 
mon Dieu
préservez-moi de la cruauté des miens
qui vendent du mauvais vin
et font beaucoup de mal 
à la nuit joyeuse et candide
de ceux qui
haïssant ce monde sordide
trouvent la paix
dans vos vignes, Seigneur! 


Mon Dieu, 
les billets classe Élus
du jour dernier
ont été tous vendus
je n'ai trouvé
ni l'argent ni le temps
ni l'excuse qualifiante
pour en acheter un
Daignez déchirer
Seigneur
leurs faux bons
de Trésor
Pour apaiser mon cœur
N'avez-vous pas promis
nonobstant leur démence
aux hommes votre clémence
Puissiez-vous, ô mon Dieu,
envoyer des bancs de criquets
sur tous leurs champs de blé
et les rendre désert
en tout lieu nettoyé 
de tout point vert
puissiez-vous, 
ô Tout-puissant
rendre en toute saison 
inculte leur sol
et pour y prévenir
fétu de paille
et surgeon volubile
envoyer encore 
des oiseaux ababils (1)

Votre Dit est la raison
Seigneur
les rois comme les présidents
incarnation de la nocivité
quand ils investissent une cité
y sèment la corruption
Alors détruisez les palais des rois
pour que les affaires des cités
au plus tôt soient réparées

Seigneur
faites qu'au lieu des dattes
des vers, des mille-pattes
poussent en régimes
sur les dattiers!

nous sommes allés tous
maintes fois aux élections
et pas une fois les urnes
n'ont retenu notre sélection 
Seigneur, Bien-Aimé
et Mien Soutien
j'ai publié un nouveau livre
Daignez le vendre pour moi
sans nombre de plafond
Seigneur qui êtes casanier
chez les prophètes
Pourquoi êtes-vous descendu
sur leur terre de cocuage
et  m'avoir logé 
au ciel sur un nuage?
Mon Dieu
S'il faut que je sois admis
demain au paradis convoité
faites que de ma compagnie
soient bannis les dévots!

Mon Dieu
je vous donne sans tarder
le profil de ma houri (2)
 ses lèvres
l'aréole de ses seins
son nom de famille
sa chevelure couleur de miel
ce qu'elle dit, et ne fait pas
Seigneur qui êtes aux cieux
Rajoutez ma houri
à la sourate des poètes (3)
Ouled Ahmed par Amina Bettaieb


mon Dieu
de la juste bouche des pieux
j'ai entendu dire de Vous
des propos horrifiants
je les ai alors 
par le Livre lapidés
Le Livre s'est dressé
transmué en vipère
la vipère les a tous mordus
Et le Livre m'est alors revenu
Seigneur le Tout-Haut
Ne pourrait-on pas dire
de moi
Que je suis prophète?
Esghaïer Ouled Ahmed
Traduction A.Amri
15.10.2010



 
Notes:
1-  Oiseaux ababils: Selon le Coran, essaims d'oiseaux porteurs de cailloux, que Dieu a envoyés pour mettre en déroute le gouverneur abyssin, Abraha, voulant conquérir à la tête de son armée la Mecque.
2- Dans le texte arabe, le poète évoque un signifié féminin par le pronom "elle": difficile de savoir s'il s'agit de la bien-aimée terrestre (une femme, ou le vin, féminin en arabe) ou la houri céleste convoitée ( femme très belle promise par le Coran aux Musulmans fidèles qui accèderont au paradis).
3- nom d'une sourate coranique.