jeudi 16 mai 2013

Faraj Fouda: ils gueuleront contre la chanson, et le peuple chantera


"Ils gueuleront contre la chanson, et le peuple chantera. Ils gueuleront contre la musique, et le peuple n'en sera que plus mélomane. Ils gueuleront contre la comédie, et le peuple n'en sera que plus mordu de spectacles. Ils gueuleront contre la pensée et les intellectuels, et le peuple en deviendra livrophage. Ils gueuleront contre les sciences modernes, et les enfants du peuple demanderont à être instruits dans ces sciences.
Ils n'arrêteront pas de gueuler et l'univers sera assourdi de leurs gueulades. Puis des hauts-parleurs amplifiant leurs gueulades, des explosions de leurs bombes, du crépitement de leurs balles.
Néanmoins à la fin, ce sont eux qui subiront les contrecoups de leurs actes. Et ils seront chèrement rétribués quand tout le monde les aura vomis, rejetés en tout lieu, en tout lieu pourchassés sans répit."

Faraj Fouda, écrivain, chroniqueur, et militant des droits de l'homme.(1945-1992)
Traduction A.Amri
16 mai 2013